fbpx

Les raisons de l’explosion des charges de copropriété

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Mauvaise nouvelle pour les propriétés : les charges de copropriété partent à la hausse de manière significative. Les données fournies par l’Association des responsables de copropriété (ARC) ont de quoi donner le frisson : les charges ont connu une hausse de 2 % entre 2018 et 2019 et de 70 % sur une période de vingt ans. A l’heure actuelle, la moyenne par mètre carré des charges est de 50 €. Soit 3 057 € an pour un appartement de 60 m² par exemple.

Il y a des bonnes et des mauvaises nouvelles pour les propriétaires

Parmi les bonnes nouvelles, il y a notamment la stabilisation d’un certain nombre de dépenses, notamment les frais d’entretien et de gardiennage. C’est également le cas des charges liées au chauffage et à l’eau chaude sanitaire. La hausse concerne les charges de gestion, qui progressent de 4 % sur une année, mais également les primes d’assurance, avec une progression de 6 % en un an – l’explosion du coût de l’assurance s’expliquerait en partie par la hausse du nombre de sinistres survenus dans les parties communes depuis ces dernières années.

Les raisons de l’explosion des charges de copropriété

La situation géographique influe sur le montant des charges

Les charges de copropriété n’ont certainement pas la même importance en fonction de la situation géographique des appartements. Elles peuvent être plus ou moins élevées selon la ville ou même le quartier où sont situés les logements.  La disparité des charges en fonction des quartiers est palpable en particulier à Paris.

L’étude réalisée par Flatlooker, une agence de location en ligne, nous donne un aperçu de la fluctuation des charges locatives des immeubles en fonction des arrondissements. Sans surprise, le 16ème arrondissement figure parmi les plus chers de la capitale : les charges locatives y coûtent en moyenne 4.01 € par m². Dans le 8ème, la moyenne par mètre carré s’établit autour de 3.28 m².

Nicolas Goyet, cofondateur de Flatlooker, explique que si les charges sont aussi élevées dans ces deux arrondissements, c’est parce que les habitations y « présentent statistiquement plus  d’agréments », le recours au gardiennage y étant fréquent, tout comme les locations avec services (chauffage, Internet, électricité…)

Les charges sont élevées dans les arrondissements excentrés

Si le fait que les charges soient élevées dans les deux arrondissements mentionnés plus haut ne surprend personne, on ne peut pas en dire autant pour quatre autres arrondissements situés à l’extrême nord et l’extrême sud de la ville. Il faut compter en moyenne 2.98 € par m² pour les immeubles du 13ème arrondissement et 2.93 € par m² pour les logements situés dans le 18ème ; la moyenne s’établit autour de 2.91 € par m² dans le 14ème et autour de 2.91 m² dans le 19ème. La présence de logements récents, dotés d’ascenseurs et de chauffage collectif, fait partie des principales raisons pour lesquelles les charges sont en hausse dans ces arrondissements parisiens.

Des charges abordables dans les arrondissements centraux

Pour trouver des logements avec des charges en dessous de 2.90 € par m², il faut se rendre dans le centre de Paris.

Les charges coûtent en moyenne 2.33 € par m² dans le 6ème arrondissement et 2.44 € par m² dans le 2ème. Le 1er arrondissement affiche quant à lui une moyenne de 2.54 € par m².

L’ancienneté des logements et le recours peu fréquent à des prestations collectives comme les ascenseurs ou le gardiennage expliquent le faible montant des charges locatives dans les arrondissements locatives, selon Nicolas Goyet. La fréquence et le coût élevé des rénovations dans ces secteurs de la capitale n’y changent rien puisque ces travaux ne sont pas répercutés dans les charges.

Les charges par arrondissement dans la capitale

  • 16ème arrondissement : 4.01 € par m²
  • 8ème arrondissement : 3.28 € par m²
  • 15ème arrondissement : 3.17 € par m²
  • 5ème arrondissement : 3.14 € par m²
  • 13ème arrondissement : 2.98 € par m²
  • 18ème arrondissement : 293 € par m²
  • 19ème arrondissement : 2.91 € par m²
  • 14ème arrondissement : 2.91 € par m²
  • 4ème arrondissement : 2.86 € par m²
  • 20ème arrondissement : 2.77 € par m²
  • 3ème arrondissement : 2.63 € par m²
  • 7ème arrondissement : 2.61 € par m²
  • 12ème arrondissement : 2.61 € par m²
  • 9ème arrondissement : 2.58 € par m²
  • 1er arrondissement : 2.54 € par m²
  • 11ème arrondissement : 2.49 € par m²
  • 2ème arrondissement : 2.44 € par m²
  • 20ème arrondissement : 2.35 € par m²
  • 6ème arrondissement : 2.33 € par m²
  • 10ème arrondissement : 2.32 € par m².
fr_FR