fbpx

Quelles sont les villes préférées des cadres parisiens ?

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Les cadres parisiens qui souhaitent changer d’air ont intérêt à se décider pour de bon en 2020. En effet, ils sont nombreux à vouloir quitter la capitale pour s’installer dans les grandes métropoles régionales, bien qu’ils soient peu nombreux à franchir le pas.

Quelles sont les villes préférées des cadres parisiens ?

Avec la grève des transporteurs en décembre, le confinement qui incite les Français à rester chez eux, tous ces événements ne profitent pas aux cadres parisiens qui vivent dans la capitale. Cette série d’événements les incite à entamer des réflexions sur leur mode de vie. Dans le cadre de la 8ème édition de l’étude Cadremploi sur les villes préférées des cadres parisiens, voici les grandes tendances qui ont la côte dans l’Hexagone.

Bien que la Ville Lumière semble attirée les touristes comme les habitants, Paris ne séduit plus autant les cadres comme avant. En dépit de ses qualités en termes d’accessibilité aux services divers et à la vie culturelle, le désintérêt se confirme de plus en plus. Près de 63% des parisiens estiment que la ville est trop stressante et les 57% lui reprochent le coût de la vie trop élevée. Sans parler des 48% qui sont pointent du doigt les temps de transports trop importants.

Avec tous les critères confondus, plus de la majorité des parisiens interrogées déclarent insatisfaits de leur situation, soit 54% d’entre eux. Autant de raisons qui incitent les cadres à changer de lieu de vie loin de la capitale. D’ailleurs, ils sont 83% à vouloir fuir Paris au profit des villes régionales.

D’une autre part, les problématiques immobilières qui persistent ont pris une toute autre dimension suite à la période récente du confinement. Ceux qui vivent en petite surface sont les plus nombreux à déplorer ces conditions. À ce jour, 46% des cadres parisiens déclarent insatisfaits de leur logement, et 27% qui regrettent de ne pas pouvoir investir dans la capitale. En effet, il est difficile de trouver une maison spacieuse avec un jardin dans la capitale. Le prix est un autre frein qui rebute les acquéreurs.

Les cadres sont prêts à faire des allers/retours entre Paris et la Province

Les Parisiens ne cachent pas leur désir de vouloir quitter la ville parisienne, mais peu d’entre eux franchissent le cap. Ils sont principalement freinés par l’idée de ne pas trouver un emploi ailleurs, comme l’ont avancé 66% des cadres sondés. En revanche, ils sont prêts à faire des concessions afin de concrétiser leurs projets. L’option de démission est en léger recul à raison de 46%, un pourcentage en baisse de 6 points par rapport à celui de 2019. L’option qui consiste faire des allers/retours entre Paris et la Province grimpe considérablement à 38%, soit en hausse de 7 points. Une tendance qui s’explique en partie avec la possibilité de télétravailler. Un mode de travail que les cadres souhaitent adopter de façon durable. En outre, ils sont 61% à accepter de changer de métier pour pouvoir se déplacer en région.

Un tiers des cadres est en recherche active de poste en région

Même si le cap entre la réflexion et le passage à l’acte est peu marqué, les événements récents liés au contexte économique et sanitaire ont changé la donne. En quelques sortes, ces péripéties ont entaché l’image de Paris auprès des 47% des cadres. En plus de cela, ils prônent davantage pour la mobilité régionale pour les 83%. Ils sont même enclins à vouloir entamer les démarches nécessaires en ce sens à travers des entretiens qui concernent 32% d’entre eux. En effet, ceux-ci sont activement en recherche d’un post ou en demande de mutation.

Ce désir ardent de fuir à la vie parisienne découle de nombreux motifs. Pour les 75%, il résulte de cette volonté de subir moins de stress, les 62% visent à préserver leur vie personnelle, et de diminuer les charges incompressibles.

Bordeaux, Nantes et Lyon, les villes les plus plébiscitées par les cadres parisiens

Les cadres parisiens sont friands à l’idée de quitter la capitale pour venir s’installer à Bordeaux, Nantes et Lyon, les villes préférées des cadres. Ce trio de ville remporte le plus de votes, à raison de 51% pour Bordeaux, 44% pour Nantes et 31% pour Lyon. Notons que chacune d’entre elles possède leurs propres atouts comme le climat, la proximité avec la mer ou avec la montagne, etc. Enfin, le souhait qui fait l’unanimité auprès des cadres parisiens est la recherche d’un meilleur cadre de vie pour les 89%.

fr_FR