fbpx

Quelles sont les meilleures villes pour votre investissement locatif ?

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Etant donné la multiplicité des villes françaises, il n’est pas souvent facile de trouver les meilleures villes offrant une meilleure possibilité d’investissement locatif. A cet effet, une étude a été menée récemment auprès des Notaires de France et de l’Observatoire des loyers Clameur. Cela pourrait justement faciliter la comparaison des villes entre elles pour que les particuliers puissent avoir une idée sur les éventuels risques lors d’un placement immobilier.

Les villes de plus de 100 000 habitants

Quoi qu’il en soit ce sont les villes ayant plus de 100 000 habitants qui ont la possibilité de générer une rentabilité potentielle de 5% au moins. Parmi ces villes, les 3 qui occupent les premières places sont Mulhouse (6,9%), Limoges (6,8%) et Saint-Étienne (6,7%). En effet, force est de constater que les tarifs de l’immobilier y sont largement inférieurs aux prix médians sur toute le territoire français. En effet, les prix dans les 3 villes varient entre 1000 à 1160 euros par m² contre 2100 euros par m² pour la même période. Il en est de même pour les loyers. Ces derniers sont de 9,5 euros par m² environ contre 12,8 euros sur le territoire national.

Quelles sont les meilleures villes pour votre investissement locatif ?

Aux 4ème et 5ème places se trouvent Perpignan et le Mans. Ces villes génèrent respectivement une rentabilité potentielle de 6,4 % et 6,2 %. Quant aux prix de l’immobilier, ils varient entre 1260 à 1320 euros par m².

Viennent par la suite les villes de Havre, Clermont-Ferrand et Besançon. Elles affichent respectivement une rentabilité potentielle de 5,6 %, de 5,2 % et de 5,1 %. Néanmoins, attendez-vous à investir un budget plus important étant donné que les tarifs d’un m²  se situent aux alentours de 1700 euros. En revanche, les personnes souhaitant investir dans la ville de Brest pourront bénéficier d’une rentabilité potentielle de 5% par an.

Outre les villes citées ci-dessous, il reste encore 26 autres disposant de plus de 100000 habitants. Cependant, elles offrent une rentabilité potentielle largement au-dessous de ce seuil.

Si on prend compte les autres villes de 50 000 habitants et plus, les deux premières offrant une meilleure rentabilité (dépassant les 7%) sont Roubaix et Bourges.

Qu’en est-il des grandes villes ?

Contrairement à ce que la plupart d’entre nous pensent, la rentabilité potentielle dans les plus grandes villes de France est largement inférieure par rapport au reste du pays du fait que les offres d’achat et de location y sont très élevées. Si on prend le cas de Marseille par exemple, elle n’est même pas encore arrivée à la 20ème position du classement général avec un taux de 4,2 %. Vient par la suite la ville de Montpellier (4,1%). La plupart des autres métropoles affichent un taux entre 3 à 3,6%. Quant à Bordeaux et Paris, ce sont les villes où la rentabilité potentielle est au plus bas avec un taux de 2,8 par an pour Bordeaux et 2,1 % seulement pour Paris. D’ailleurs, il se trouve que la capitale se situe à la dernière position du classement général. En effet, les tarifs n’y ont pas cessé de flamber ces dernières années. Il en est de même pour les loyers qui sont restés sur le même niveau.

Il se trouve que les investissements immobiliers sur la côte d’Azur ne sont pas conseillés. Cette ville figure aussi parmi les moins rentables en matière de placements. En effet c’est dans les villes de la côte d’Azur où la tension immobilière est la plus forte. Il s’agit principalement de Nice, Antibes, Fréjus et Hyères avec un taux variant entre 3,3 à 3,4%. A l’instar de Paris, les 5 autres villes présentant un potentiel moyen d’investissement locatif inférieur à 3% par an sont Cannes, Nantes, Annecy, La Rochelle et Bordeaux.

L’importance de l’évaluation des risques

Certes, l’établissement de cette liste permet de mieux comparer les villes, mais il importe également d’étudier les risques d’investissement. En d’autres termes, les investisseurs doivent se focaliser sur la rentabilité du logement avant d’envisager l’achat. Si celle-ci est largement supérieure à la moyenne, il a y une probabilité que l’investissement soit plus risqué. En revanche, si la rentabilité est nettement inférieure aux moyennes, cela pourrait vouloir dire que le prix du logement en question est très élevé. Quoi qu’il en soit, la rentabilité réelle générée par chaque logement dépend de plusieurs paramètres mis à part le prix et le loyer. De ce fait, le futur propriétaire-bailleur doit toujours prendre le temps de sélectionner avec minutie le bien immobilier dans lequel il va effectuer un placement. L’emplacement est aussi un point important à étudier avant de se lancer dans ce genre de projet.

fr_FR