fbpx

Recul du marché immobilier limité

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

À l’inverse du premier confinement, les activités immobilières n’ont pas cessé au mois de novembre, même si les visites ont été interdites.

Selon l’étude de Meilleurs Agents, le nombre de promesses de vente signées n’ont reculé que de 10 % en novembre, alors qu’il s’est effondré de 75 % durant le premier confinement.

Recul du marché immobilier limité

Malgré une forte hausse du nombre de promesses de vente signées, après la levée du confinement en mai dernier, la situation laisse croire que l’évolution du marché immobilier sera limitée. Avec ce deuxième confinement, les porteurs de projets et ceux qui ont des projets immobiliers en cours gardent espoir. Pour eux, la pierre reste toujours une valeur refuge.

Au mois de novembre 2020, le nombre des promesses de ventes signées n’a reculé que de 10 % seulement. Ce pourcentage correspond à près de 10 000 ventes avortées durant le mois écoulé, contre 180 000 durant le premier confinement. Tout comme le mois de septembre et d’octobre, le mois de novembre s’installe dans un rééquilibrage graduel du marché, avec +0,1 % dans les 10 plus grandes villes françaises.

Au niveau national, l’intégration des nouvelles annonces de mise en vente a baissé de 30 %, par rapport à la cadence normale lors du mois qui vient de s’écouler. Ainsi, cette réduction des stocks, additionnée à un faible engouement de la part des acquéreurs potentiels pourrait freiner l’expansion du marché immobilier dans les semaines à venir.

Avec la situation économique et sanitaire actuelle, près de 71 % des vendeurs et des acquéreurs restent confiants face à l’avenir du marché. Durant cette période, la moyenne des projets d’achats avortés n’a été que de 6 % seulement, contre 4 % seulement des projets de vente.

D’après ces différents éléments, le leader de l’estimation immobilière, Meilleurs Agents, avance que le marché ne devrait pas chuter, et ce, grâce à la confiance des acteurs immobiliers. Toutefois, le marché va subir une phase de recul, en fonction de l’ampleur des effets économiques de la crise.

Les chiffres clés du marché en novembre selon Meilleurs Agents

  • Moyenne des prix au m² en France : 2 766 euros (+0,2 %)
  • Moyenne des prix au m² à Paris : 10 476 euros (0 %) ; Strasbourg : + 0,7 % ; Toulouse et Nice : -0,4 %
fr_FR